Psychothérapeute – Addictologue – Gérard Yves Cathelin à Château Thierry (02) & La Ferté-sous-Jouarre (77)

Alcool

Alcool

Dans Poésies

Boisson, tu peux être enchanteresse,

Tu peux masquer la détresse,

Cette illusoire ivresse,

Peut gâcher la jeunesse !

 

L’on peut goûter ce vin et en mourir,

On ne voit plus le destin advenir,

l’on peut remplacer ces boissons enivrantes,

Ces idées floues et délirantes !

 

Par l’ivresse d’un réveil charmant ,

Libérant chacun de nos sentiments,

l’on peut ainsi s’enivrer,

de l’eau qui s’agite, de ses mélopées !

 

Choisir l’alcool pour oublier,

Nous détourne de notre belle destinée,

C’est entrer dans une vie confuse,

Avec cette drogue que l’on abuse !

 

Hors il y a la belle ivresse,

De la magnifique jeunesse,

Qu’est l’amour d’autrui enivrant,

Et ses émois enveloppants,

 

Ils remplissent  de délicatesse,

Un avenir teinté d’allégresse !

L’alcool délivre ce message:

«  je ne suis qu’ un écrin sauvage ,

 

Je ne suis qu un horizon sans espoir,

Bois et je conduis au désespoir!

Je connais déjà ta détresse,

Qui va du côté de ton ivresse,

 

Tu caches dans ton infâme faiblesse,

Un profond abîme de tristesse !

Va plutôt en quête de tendresse,

qui te guidera vers un futur de finesse,

 

Vers ton avenir de caresse,

il redorera ta jeunesse !

Quand tu me bois, tu n’as plus d’ailes,

En toi s’éteigne tes étincelles,

 

Les phrases sont intransportables,

Sous la table roule les syllabes !  »

Va plutôt vers l’aurore et ses reflets lumineux,

Dans la chaleur d’un astre nébuleux,

 

Observe les nuances colorées,

Des belles fleurs parfumées !

Envole-toi vers ton merveilleux destin,

Plutôt que boire en ton chemin,

 

 

Gérard-Yves  CATHELIN, le 23 janvier 2014

 

Psychanalyste, addictologue et psychothérapeute à Château Thierry (02) et La Ferté-sous-Jouarre (77)

 

Gérard-Yves Cathelin
Psychanalyste, addictologue et psychothérapeute à Château Thierry (02) et La Ferté-sous-Jouarre (77)

    1 Comment

  1. Ayant été malade alcoolique pendant 30 ans et abstinente  » heureuse » depuis 14 ans, je connais cette maladie par cœur.
    Déjà, je n’ai jamais aimé le goùt de l’alcool et pourtant certains soirs je pouvais boire une bouteille de pastis entière ( je hais le goût du pastis).
    Pourquoi je faisais ça? Parce que j’avais eu trop d’ambitions et que j’avais besoin d’une béquille.
    Ce que je sais c’est qu’il et impossible de se sortir de cette addiction seul.
    Par contre il faut faire un énorme travail sur nous mêmes et nous seuls pouvons décider d’arrêter.

    Agatha

    25 mai 2016

Post a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *